Mitigeurs Thermostatiques

POURQUOI UN MITIGEUR THERMOSTATIQUE ?

Le principe de pilotage automatique des fluides chaud et froid permet une bonne gestion de l'eau chaude : pas de gaspillage d'eau et de calories par tâtonnements dans l'ajustement de la température, réduction des pertes calorifiques en ligne, arrêt temporaire du débit deau tiède aussi souvent que souhaité.

  • Le mitigeur thermostatique permet de moins entartrer les appareils de puisage tels que têtes de robinets, sièges et électrovannes, d’où une longévité supérieure de l’ensemble du matériel et des canalisations.
  • Il est couramment admis qu’un mitigeur thermostatique offre une économie de 30 % par rapport à un mélangeur. Pour un particulier l’appareil est vite amorti. 

 PRÉVENTION DES CHOCS THERMIQUES ET DES BRÛLURES

Les brûlures cutanées par eau chaude sanitaire sont des accidents fréquents qui ont des conséquences graves notamment en raison de leur étendue importante. Le réseau EPAC (enquête permanente sur les accidents de la vie courante) a recensé, sous la coordination de l’InVS, 3739 cas de brûlures entre 1999 et 2001, dont 49 % sont dus à un contact avec un liquide chaud. Dans une enquête antérieure (1999), le réseau EHLASS (European Home and Leisure Accident Surveillance System) indiquait qu’environ 15 % de ces accidents auraient pour cause une tempé-rature d’eau chaude sanitaire trop élevée et comme pièce d’origine la salle de bains. L’utilisation de l’eau chaude au-delà de 50° C est susceptible de provoquer des brûlures, il convient donc d’assurer une gestion adaptée de la température et de prévenir les accidents par brûlure.

Institut de Veille Sanitaire : www.invs.sante.fr

  • Les brûlures peuvent se produire pour toutes sortes de raisons. Dans certains cas, ce sont les thermostats des chauffe-eau qui sont défectueux ou réglés à une température trop élevée. Dans d’autres, les régulateurs de température à la production en eau chaude soit fonctionnent mal, soit sont inexistants.
  • Les chauffe-eau sont normalement réglés à des températures supérieures à 55°C pour empêcher le développement de bactéries nuisibles, comme la légionelle, dans l’alimentation en eau.Le contact avec une eau à une température supérieure à 40°C est douloureuse.A une température de 55°C, un enfant peut être brûlé en moins de 4 secondes.80% des blessures thermiques des enfants se produisent à la maison.

NF EN1717 : Norme qui traite des moyens à mettre en oeuvre pour prévenir la pollution de l’eau potable dans les réseaux intérieurs et des exigences générales des dispositifs de protection contre la pollution par retour.

NF EN1111 : Norme qui s’applique aux mitigeurs thermostatiques installés à des fins sanitaires et culinaires, et munis d'une seule sortie ou d'un petit nombre de points de distribution pour une utilisation dans une salle de bains, à l'exclusion des mitigeurs spécialement conçus pour alimenter un grand nombre de sorties (utilisation dans une collectivité).

Norme NF079 : Norme qui s’applique à la robinetterie de réglage et de sécurité.

FONCTION

Un mitigeur thermostatique mélange de l’eau froide et de l’eau chaude avec un différentiel eau chaude/eau froide de 40° C mini. Le différentiel eau chaude/eau mitigée doit être de 15° C mini pour obtenir une eau mitigée à température stabilisée.

  • Il doit donc compenser les variations de pression (fréquentes ou brutales) et de température (plus lentes).
  • Un vrai mitigeur thermostatique régule aussi bien sur l’arrivée chaude que sur l’arrivée froide et compense les variations de pression lorsqu’elles restent inférieures à des niveaux usuels (1 bar).
  • Il fonctionne par gestion automatique de l’admission des deux fluides, en fonction d’un point de consigne affiché sur la manette.
  • Ce pilotage automatique se fait sans aide extérieure, mécanique ou électrique. C’est la chambre de mélange, à réaction et conservation automatique de la température, où est immergé l’élément de cire, qui fait l’originalité et la supériorité du thermostatique sur tous les autres principes.

RÉGLEMENTATION : ARRÊTÉ DU 30 NOVEMBRE 2005

L’arrêté du 30 novembre 2005 (Ministère de la Santé - publication JO du 15 décembre 2005), défi nit précisément les moyens de lutte contre ces deux risques à travers :
- des températures minimales pour limiter le risque lié au développement des légionelles
- des températures maximales pour limiter le risque de brûlure.

 

POINTS CLÉS DE L’ARRÊTÉ :

  • La température maximale de l’eau chaude sanitaire aux points de puisage est fi xée à 50°C dans les pièces destinées à la toilette, 60°C dans les autres pièces, et 90°C avec signalisation particulière dans les cuisines.
  • En tout point du système de distribution, la température de l’eau doit être supérieure ou égale à 50°C à l’exception des tubes finaux d’alimentation des points de puisage.
  • Les tubes finaux d’alimentation des points de puisage doivent contenir moins de 3 litres d’eau.
  • A la sortie des équipements de production d’eau chaude, la température de l’eau doit être en permanence supérieure à 55°C.
  • Dans les équipements de stockage, l’eau doit être portée à une température suffisante au moins une fois par 24 heures : 2 minutes à 70°C, ou 4 minutes à 65°C, ou 60 minutes à 60°C.

L’arrêté du 30 novembre 2005 implique donc la préconisation de mitigeurs thermostatiques :
- en sortie de production d’eau chaude pour abaisser et maintenir la température de l’Eau Chaude Sanitaire distribuée (par exemple de 65 à 55°C).
- en amont et le plus près possible des postes de puisage pour limiter tout risque de brûlure (50°C maximum).

 

INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES :

- Circulaire DGS/EA4 n° 2010-448 du 21 décembre 2010 Arrêté du 1er février 2010 relative aux missions des agences régionales de santé dans la mise en oeuvre de l’arrêté du 1er février 2010 relatif à la surveillance des légionelles dans les installations de production, de stockage et de distribution d’eau chaude sanitaire.
- Arrêté du 30 Novembre 2005 modifi ant l’Arrêté du 23 Juin 1978 (Art. 36) relatif aux installations fixes destinées au chauffage et à l’alimentation en eau chaude sanitaire des bâtiments d’habitation, des locaux de travail ou des locaux recevant du public.
- Circulaire interministérielle DGS/SD7A/DCS/ DGUHC/DGE/DPPR n° 2007-126 du 3 avril 2007 relative à la mise en oeuvre de l’arrêté du 30 novembre 2005 modifi ant l’arrêté du 23 juin 1978 relatif aux installations fixes destinées au chauffage et à l’alimentation en eau chaude sanitaire des bâtiments d’habitation, des locaux de travail ou des locaux recevant du public.
- Circulaire DGS n°2002/273 du 2 mai 2002 rapport du Conseil Supérieur d’Hygiène Publique de France (CSHPF) relatif à la gestion du risque lié aux légionelles.
- Circulaire DGS/DHOS N°2002/243 du 22 avril 2002 (modifi ant la circulaire DGS N°98/771 du 31 décembre 1998) sur la mise en oeuvre de bonnes pratiques d’entretien des réseaux d’eau dans les établissements de santé.
- Circulaire DGS N°98/771 du 31 décembre 1998 sur les moyens de prévention du risque lié aux légionelles dans les installations à risque et dans celles des bâtiments recevant du public.
- Décret N° 87-1072 du 11 décembre 1998 (modifi ant le décret n°686-770 du 10 juin 1986) fi xant la liste des maladies dont la déclaration est obligatoire en application de l’article L.11 du code de la santé publique.
- Circulaire DGS N° 97/311 du 24 avril 1997 sur la surveillance et la prévention de la légionellose.
- Circulaire N°420-TG3 du 28 Mai 1974 : Texte spécifi que sur la prévention des accidents de brûlure.

retour à la page précédente
Résultats 1 à 3 sur 3
Mitigeur thermostatique compact

Pré-mélangeur thermostatique multi-position 3/8"

avec base pivotante pour une grande...

Voir notre produit Réf. RED-G1
Prix TTC : 66,00 €
Prix HT : 55,00 €

Détails du Produit

mitigueur-thermostatique-red-g5

Pré-mélangeur thermostatique multi-position 1/2"

mitigeur thermostatique pivotant 1/2"...

Voir notre produit Réf. RED-G5
Prix TTC : 78,00 €
Prix HT : 65,00 €

Détails du Produit

Mitigeur thermostatique centralisé

Mitigeur thermostatique pour collectivités 3/4"

différents diamètres...

Voir notre produit Réf. REG-070
Prix TTC : 477,60 €
Prix HT : 398,00 €

Détails du Produit